Tél:+212 539 333 385
Mobile:+212 660 169 888
E-mail:info@mazene.com

Nouvelles de l’immobilier

Les investisseurs immobiliers riches attirés propriété de luxe au Maroc

Le deuxième secteur de la maison au Maroc est en pleine expansion et d’attirer les acheteurs canadiens ainsi que des investisseurs de propriété riche du monde entier, selon un nouveau rapport.
Au cours de la dernière décennie, le Maroc a bénéficié de solides politiques macroéconomiques qui ont contribué à sa croissance économique, l’amélioration des indicateurs sociaux et l’expansion de la classe moyenne, dit le rapport de Aylesford International.

Il souligne que, selon Wealth-X il ya maintenant 35 particuliers fortunés ultra élevés au Maroc, avec une richesse totale de 5 milliards de dollars qui sont intéressés dans l’immobilier comme un investissement.

La réforme politique mis en place avec une nouvelle constitution en Juillet 2011 a signifié le Maroc n’a pas connu l’agitation sociale de la région plus large d’Afrique du Nord et en tant que tel, le tourisme et la deuxième industrie de la maison ont continué à se développer, attirant à la fois clientèle nationale mode ainsi que l’international élite, et ont été la clé de la conduite de l’économie du pays.

Le rapport indique également qu’il ya maintenant une communauté substantielle expatrié au Maroc. Les résidents étrangers sont principalement des pays francophones et au Royaume-Uni, ainsi que ceux de beaucoup plus loin. Ils sont attirés par les coûts de transaction des biens modérés du Maroc, les lois successorales libérales, et la fourniture de propriétés exceptionnelles, haut de gamme.

Récemment, toutefois, la croissance lente dans l’Union européenne, en particulier en France et en Espagne, qui sont des partenaires d’exportation du Maroc, a eu un impact sur la performance économique et le déficit courant est pensé avoir augmenté à 8,8% du PIB en 2012, selon chiffres du Fonds monétaire international.

À cette fin, le budget du Maroc en 2013 a cherché à taxer deux hauts revenus ainsi que les entreprises qui produisent de gros bénéfices. À compter OF 01 Janvier 2013 pour trois ans jusqu’à la fin de 2015, la «contribution sociale» se applique aux personnes dont nette, les salaires provenant marocaine sont au-dessus 360 000 dirhams (£ 28 200), à des taux progressifs de 2% à 6%. Le taux le plus élevé est appliqué aux salaires de plus de 840 000 dirhams ou £ 65,800.

Le rapport détaille ce que les taxes sont à payer sur l’achat et la vente de biens immobiliers au Maroc. Lors de l’achat il ya une commission de l’agent de 2,5%, au frais de notaire de 1% plus TVA à 10% plus une taxe notariale de 0,5%. Il ya aussi des frais d’enregistrement foncier de 3% à 4% plus les terres impôt sur le registre de 1%.

En vendant une propriété il n’y a pas de droits de succession en tant que telle mais le don fiscale peuvent être prélevés à un taux forfaitaire de 20%. Capital Gains Tax applique à la vente d’une propriété, sauf si elle a été la résidence principale du propriétaire pendant six ans. Les gains sont soumis à l’impôt sur les bénéfices de l’immobilier à un taux de 20%.

L’impôt minimum est de 3% du prix de transfert. Toutefois, les gains provenant de la vente de biens se élevant à un maximum de MAD140,000 par an sont exemptés.

En ce qui concerne les taxes foncières locales sont propriétaires concernés sont confrontés et annulent taxe urbaine des municipalités locales qui sont progressive de 0,025% à 0,5%. Il ya une taxe d’habitation qui est un impôt foncier annuel basé sur 0% à 30% de la valeur locative de la propriété. Seulement 25% de la valeur de la propriété Location évalué est soumis à l’impôt quand il est une résidence principale.

Propriétés qui attirent les acheteurs fortunés au Maroc comprennent une villa de cinq chambres à Marrakech avec des maisons de deux invités, piscine, courts de tennis et un jardin de trois hectares au prix de € 2,9 millions.

Il ya aussi une villa de quatre à six chambres sur un domaine privé qui comprend un parcours de golf de 18 trous, hôtel de luxe et un spa qui est dû pour l’achèvement en 2015 qui commencent à € 1,91 millions.